Heat ♥ World

Une terre parallèle, peuplée uniquement de femmes... et d'hermaphrodites ? Venez jeter un oeil !
 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionFAQRechercher

Partagez | 
 

 Je suis résolue et sans réserve !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lena Shan

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 21

Feuille de personnage
Statut: Célibataire
Emploi: Chevalière/Etudiante
Disponible pour rp ?: Oui

MessageSujet: Je suis résolue et sans réserve !   Mar 26 Juil - 15:34




Lena Tae Shan

Bitch, I'm fabulous !





Parce qu'on m'accepte comme je suis

Qui suis-je ? Eh bien, ce n’est pas compliqué. Lena Shan, c’est écrit partout sur ma fiche et sur mon profil… Il suffit de lire. Hein ? Pas ça ? Vous voulez savoir qui je suis réellement ? Très bien, alors commençons par la base avant de vous dire comment j’appréhende le monde.
Je suis une futa-lézarde. Pour être exacte, je suis descendante d’une espèce de mélange avec le dragon barbu d’Australie. Physiquement, je n’ai pas d’écailles, de griffes, de longue queue reptilienne, ni de petites cornes à la base de mon cou. Du moins, tant que je reste sous ma forme hybride classique. De manière générale, mes transformations sont plus subtiles. Quand je cours, je flotte au-dessus du sol, à quelques millimètres certes, mais je n’ai donc pas contact avec et je peux ainsi aller plus rapidement. Ensuite, je suis excellente dans la grimpe. L’escalade n’a aucun secret pour moi, mon corps est fait de sorte que je suis à l’aise sur toute surface, même sans prise. Quand je tombe enceinte et Dieu soit loué ce n’est pas encore arrivé, je ponds des œufs entre une douzaine et une vingtaine. A l’origine, j’avais de nombreuses sœurs, mais beaucoup sont mortes très jeunes. Croyez-moi, sortir d’un œuf n’est pas toujours facile à expliquer au commun des mortelles.
La dernière des particularités est quant à elle, belle et bien physique, et mérite un paragraphe rien que pour elle, car c’est pour cette raison que je suis une lézarde… Mon Dieu est bien étrange avec moi. Je crois surtout qu’il était indécis, franchement, quel manque de boules ! Oups pardon, excusez-moi, ne me transformez pas en nekomimi ! Pitié ! Ah ? Je crois que c’est bon. Donc je disais, que ma dernière particularité était physique. En effet, comme vous devez déjà l’avoir lu ou vu à ma future couleur, je suis une futanari. Dans mon espèce, cela pourrait correspondre à être un mâle. Et ma capacité n’est donc disponible dans ma race, qu’à ceux portant en plus de leur sexe féminin, un sexe masculin à la naissance. Faisons un peu d’éthologie et étudions le dragon barbu dans son état naturel : l’Australie. Là-bas, en plein soleil, les températures peuvent atteindre des sommets. Le dragon barbu afin de se protéger de cela, s’est procuré la faculté de courir au-dessus de la surface du sol comme s’il planait. Régulièrement, il se cache aussi à l’ombre, pouvant grimper aux parois de rocher afin de rester à l’abri de la chaleur. Mais il arrive que certains meurent et que les femelles se fassent plus rares. Alors, afin d’équilibrer son peuple et de permettre sa perduration, le mâle devient femelle. Maintenant, revenons à notre lézarde préférée, c’est-à-dire : moi ! Oui, je sais, vous m’aimez tous déjà. Viles chenapans, ne soyez pas si coquines. Ahem ! Je m’égare. Je disais donc, que mon corps réagissait de la même façon qu’un mâle de cette espèce. Si la température venait à monter entre moi et une autre fille, en fonction de ce dont elle est pourvue, mon corps se transformerait. Si c’est une femelle, je reste tel quel, mais si c’est une autre futanari, je perds quelques centimètres et mon appendice masculin disparait pour ne laisser que mon organe reproducteur féminin.
Bien ! Maintenant que les explications sont faites, nous allons pouvoir passer à mon caractère. Tout d’abord, je suis une chevalière, ce qui implique de la noblesse dans les propos et le comportement, ainsi qu’un certain sens de l’honneur. Alors, je vous le dis tout de suite, je ne m’enfile pas au bout de votre doigt, contrairement à ce que certaines pensent. Du moins… Pas au premier rendez-vous. Je crois. Donc, mon statut de chevalière est très important pour moi. Etant l’héritière d’un ordre de chevalerie, je me dois de me montrer irréprochable de par mes actions en public. Même si aujourd’hui, la chevalerie n’est plus la même qu’autrefois. Enfin, je vous expliquerais tout ça plus tard.
Je suis une personne droite, fidèle, sincère et franche. La fidélité peut être outrepassée dans le cadre de rapports sexuels, notamment dû au fait des chaleurs, qui ne peuvent être ignorée par qui que ce soit. D’ailleurs, je remercie mes camarades chevalière pour leur dévouement dans ces instants difficiles. De manière générale, je fais passer mon devoir avant le reste. Mes missions sont plus importantes que tout et je me dois de les mener à bien, si je veux préserver l’honneur de mes mères et de leurs prédécesseurs.
Je n’ai encore jamais cherché l’amour et ne l’ai donc pas trouvé. J’ai déjà eu des rapports avec d’autres femmes, de tous genres, mais cela ne s’est jamais tenu à plus d’un soir et parfois, les raisons de le faire ne venaient pas de moi, mais de ma hiérarchie. Je dirige un ordre, mais je dois encore rendre des comptes, jusqu’à ce que je trouve l’être aimé et que je me marie.
Ma vie est faite d’action et de protocoles. J’en suis ravie d’une part et cela participe à mon épanouissement. D’autre part, j’aimerais parfois tout bazarder le temps de quelques jours pour retrouver une vie simple.

Qui suis-je ?
Lena Shan ▲ 23 ans ▲ Hermaphrodite ▲ Hybride Dragon Barbu (lézarde) ▲ ft : Mitsuru Kirijo ▲ ©️ : Joy

Il était une fois...
… dans une galaxie lointaine, très lointaine… On connait tous ce refrain et on sait tous ce que cela signifie : une bataille entre fans de Star Wars pour savoir si Jar Jar Binks doit effectivement mourir ou si la prélogie n’existe pas, tout comme l’épisode sept. Bref, de longues heures de débat, de guerre, d’amour parfois et encore de débat. Donc, je vais vous épargner tout cela et revenir sur notre très cher petite Terre. Et plus précisément, à Jouy-sur-Morin. Alors d’abord, je tenais à dire, que je ne jouis que sur les personnes de mon choix et il n’est pas question, sous prétexte que j’habite cette ville, que je m’occupe de Morin. En plus, Morin c’est un prénom de garçon donc il y a une couille ou deux de trop dans le potager, les hommes n’existent plus depuis des lustres. Et en parlant de lustre, je tenais à dire que ceux de la demeure où j’ai grandis sont splendides.
En effet, je suis née en bordure de cette ville, dans un grand manoir. Il n’est pas simplement ma maison, mais aussi mon lieu d’entrainement, d’étude, de jeu,… J’y ai tout fait ou presque, car c’est aussi le quartier général de l’Ordre du Dragon. Alors, pourquoi ce nom ? Tout simplement, parce que Ordre du Lézard, ça sonnait moins bien et techniquement, on est entre les deux, donc ça se justifie. Ainsi, depuis gamine, je vis reclus de la société. Tous les jours, je voyais par la fenêtre de ma chambre, passer les chevalières au service de mes mères dans la cour intérieure. Elles effectuaient des exercices et j’enviais leur beauté, leur force et leur obéissance. Je les voulais rien que pour moi. Toutes ! Je rêvais d’un jour pouvoir les commander et leur ordonner des missions plus périlleuses les unes que les autres. Les voir revenir et s’agenouiller devant moi, le cœur de lion, me dire que leur mission était accomplie. Partant de ce rêve, je me mettais à travailler dur. Mes nuits ne duraient qu’une poignée d’heures et je passais mes journées à m’instruire par la lecture et à me battre au sabre, à la rapière, au revolver,… Toutes sortes d’armes que je serais amenée à utiliser un jour en tant que chevalière.
Avec le temps, aucune de mes sœurs ne parvint à me dominer et mes mères firent de moi leur héritière à la succession. Cela sollicita la jalousie de mes sœurs ainées et l’admiration des plus petites. J’étais fière de moi et quiconque osa me défier pour récupérer le titre fut repoussé d’une main de maître. Des amies fidèles veillèrent à saboter les complots et doucement, les années passèrent, réduisant à néant les tentatives de mes sœurs aigries. J’étais heureuse, car j’étais enfin aux portes de ce que j’avais toujours rêvé d’avoir.
Mes missions commencèrent peu de temps après. Je venais d’avoir vingt ans, l’âge auquel on nous lançait sur le terrain en solo. N’allez pas croire que les chevalières ressemblent à des monstres baraqués en armure lourde qui défoncent quiconque se met en travers de leur chemin. Bien que la dernière affirmation soit vraie, elles sont bien plus subtiles que cela. Ce sont des chevalières des temps modernes après tout et on pourrait les comparer à des espions ou agents secrets, comme dans les films. La tenue classique des chevalières comporte une chemise, rentrée dans une jupe plus ou moins longue, avec un nœud large. Dans mes premières missions, cet accoutrement officiel avait été tronqué par celui d’une maid, dans un café où j’avais été embauchée en tant que serveuse. En faisant jouer les relations de mes mères, mon CV avait été falsifié, me plaçant en tête de liste. J’étais ensuite restée trois mois en observation à servir chaque jour les clientes avec un charmant sourire. Il était très intéressant de voir tout ce qu’on pouvait récupérer en termes de renseignements, juste en servant un café ou un thé. Dans les mois suivant, ce furent plusieurs dealers, qui se retrouvèrent mis sur le carreau et hors d’état de nuire sous les barreaux. A moisir dans la prison se situant sous notre manoir et qui date d’il y a bien quatre ou cinq cents ans. Elle a été remise à neuf, mais elle n’en reste pas moins un enfer pour qui y est enfermé. Privé de lumière, d’électricité, d’eau… Nombreux sont ceux qui ne tiennent pas longtemps, qu’on vienne les nourrir. Car nous ne le faisons que deux jours par semaine. Affaiblies, ces malfrats ne peuvent plus alors faire la moindre tentative de fuite.
Assez parlés de ces criminels. Certains sont relâchés après avoir été marqué au fer, comme signe d’ultime avertissement, les autres croupissent à jamais dans nos cellules. Quant à nous, chevalières, nous repartons en mission sur le terrain. Très souvent, après avoir utilisé une méthode d’approche ou de déguisement, nous essayons de la reproduire afin de se créer une double identité, permettant dans le cadre de missions plus compliquées, de pouvoir avoir un véritable background à exploiter et qui ne soit pas totalement fictif. Entre autre, j’ai changé à plusieurs reprises de bar, de restaurant ou de salon de thé. Parfois, j’ai même été secrétaire dans les bureaux d’une entreprise. Mon CV commence à s’enrichir et actuellement, je travaille dans une boite de nuit, au bar. Il paraitrait qu’un trafic de jeunes filles droguées avant d’être kidnappées ait lieu dans le coin. Evidemment, je ne suis pas seule sur le coup, mais je ne trahirais jamais notre nombre, ni nos postes !

Et derrière l'écran, c'est qui ?

Salut ! T'es un petit curieux, je sais, tu veux tout savoir sur moi. Alors, moi c'est Lena et j'ai 20 ans dans 2 semaines. Je viens de la Chine ! (Nope, la France Razz). Je suis dispo 3/7 pour RP. Et la question à un million, comment j'ai connu le forum ? Grâce à un partenaire !.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je suis résolue et sans réserve !   Mar 26 Juil - 18:41

Revenir en haut Aller en bas
 
Je suis résolue et sans réserve !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heat ♥ World :: Personnages :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: